Stockholm et la Suède
comme personne ne vous les a jamais racontées
Picture of Isabelle Allard

Isabelle Allard

Isabelle est guide autorisée de la ville de Stockholm (français, italien), elle est aussi bloggeuse et journaliste spécialisée sur la Suède et la Scandinavie.
Nos visites guidées

StockholMania Tours organise différents types de tours et visites guidés à Stockholm et environ. Des promenades guidées dans les différents quartiers de la ville aux visites de musées et attractions, en passant par des tours thématiques et des itinéraires packagés.

Envie d’en savoir plus ?

Catégories

Le musée de la photo de Stockholm accessible gratuitement en 3D

En mars dernier, par précaution, de nombreux musées de Stockholm avaient pris la décision de fermer leurs portes aux visiteurs pour éviter la propagation de l’épidémie de Covid 19. Qu’ils soient publics ou privés, cette décision a bien entendu eu pour certains musées de la capitale de lourdes répercussions économiques mais elle leur a aussi permis de réfléchir à la mise en place de nouvelles solutions et mesures pour assurer la distanciation sociale et faire prendre le moins de risques possibles à leurs visiteurs.

Depuis quelques semaines, portées par une légère brise d’optimisme, les annonces se sont multipliées et de nombreux musées de Stockholm ont pris la décision de réouvrir progressivement leurs portes aux visiteurs : ainsi dès le début du mois de juin, le Nordiska Museet (1er juin) , Waldermarsudde (2 juin), ARKDES (2 juin) ont réouvert ; à la mi-juin, ce fut au tour de l’hôtel de ville (le 15 juin), du moderna Museet (16 juin), du National Museum (16 juin) mais aussi aux Palais de la couronne (16 juin) d’accueillir à nouveau les visiteurs.

Enfin pour clôturer en beauté ce sacre de la réouverture et, on l’espère, donner envie aux voyageurs de venir à Stockholm, c’est le numéro un des musées de Stockholm, le musée Vasa qui annonce officiellement sa réouverture pour le 15 juillet prochain.

Musée de la photographie
Fotografiska museet, Stockholm, Sweden.

 

Le musée de la photographie


Dans cette valse au triste tempo qui semble cependant vouloir s’emballer, le musée de la photographie fait toutefois figure originale en ayant opté pour une réouverture très précoce mais très symbolique (21 mai) et en proposant dans la foulée, la possibilité de visiter le musée sans bouger de son canapé, en virtuel.
A cause de sa gestion privée, la décision de la réouverture a sans doute été plus simple à prendre et économiquement nécessaire mais la date de la réouverture n’a cependant pas été choisie au hasard…. Hip hip !
Le 21 mai marque en effet une date anniversaire importante pour le musée qui fête cette année, 10 ans d’existence et de succès public. Il était donc impensable que le musée reste fermé et cela, même dans un contexte aussi morose.
Durant le gros mois de fermeture (entre le 14 avril et le 21 mai), la direction et les équipes du musée se sont organisées pour mettre en place l’après-Covid et proposer aux visiteurs une tranquillité d’esprit et une visite dans le respect des recommandations des institutions sanitaires locales. On a ainsi opté pour une réouverture du jeudi au dimanche ainsi que l’obligation pour le client d’acheter son billet en ligne et de choisir son créneau horaire pour mieux contrôler le flux des visiteurs. Le temps de visite est limité à 90 minutes par visiteur et les groupes pré-enregistrés sont autorisés jusqu´à 25 personnes à la fois.

Le Musée eusse sans doute préféré une célébration plus joyeuse et plus festive qu’il avait sans doute, au passage, déjà programmée et organisée au moment du démarrage de l’épidémie mais il a décidé de rebondir et de ne pas se laisser abattre par la contagion morose en se lançant dans un projet de numérisation 3D. Cette belle initiative qui permet aussi aux plus fragiles de ne pas se sentir exclus, est accessible à tous les amateurs de photographie qui peuvent désormais visiter le musée en ligne sur le site du musée.

La boutique du musée de la photographie
Entrée et boutique du Musée de la Photographie

 

Une visite virtuelle gratuite en toute liberté

Cette visite virtuelle est très simple d’utilisation et permet d’explorer le musée dans ses moindres recoins (l’accueil, la boutique et le sous-sol sont visitables en ligne mais attention pour les envies pressantes, on ne peut ni entrer dans les toilettes ni tenter celles du sexe opposé, j’avoue, j’ai essayé…. Le virtuel rend audacieux  ) : il suffit d’un ordinateur et d’une souris pour se déplacer, exactement comme si on y était, sur les différents étages du musée et même au restaurant : on peut profiter de la vue panoramique splendide gratuitement mais hélas pas encore consommer les délicieux mets du Chef.

Café avec vue au musée de la photographie
Café et restaurant du Musée (2ème étage)

En revanche, grâce à des bulles interactives, on peut obtenir des informations aussi bien sur le café que sur le restaurant, ou sur les tableaux qui décorent la salle du restaurant. On peut aussi visiter une salle d’ordinaire privée, celle réservée aux événements. L’ascenseur est opérationnel mais ne fait pas non plus pas partie des objets numérisés et il faut donc monter les marches virtuelles ou se téléporter d’un étage à l’autre (autre magie du virtuel) en cliquant sur le bouton de l’ascenseur.

entrée de l'expo Maisie cousins
Entrée de l’exposition Maisie Cousins

On visite ainsi le musée dans l’ordre qu’on choisit, à son propre rythme, et on peut aussi profiter de la visite guidée virtuelle en compagnie d’un guide du musée (meeting point juste derrière les moulinets de l’entrée gauche). Toutes les expositions du musée sont accessibles en ligne (même le Wall of Fame) et le principe est le même pour chacune des expositions : à chaque nouvelle salle, il faut cliquer pour entrer dans la salle (parce qu’on est pas chez Disney non plus et les portes ne s’ouvrent pas toutes seules, un peu de peine ne fait jamais de mal?).

fotografiska- anders petersen

Devant chaque œuvre exposée dans le musée, vous avez le choix entre un clic sur la légende (auteur, date et nom de l’œuvre pour certaines) ou bien la regarder béatement et entrer dedans (? bon ça on aimerait clairement pour certaines … mais pour des raisons de droits de reproduction, on ne peut pas zoomer indéfiniment et il faut se contenter de l’aperçu de grandeur moyenne). Les vidéos proposées dans les expositions sont accessibles et lisibles, quant à elles, en plein écran sur son ordinateur et on peut regarder et revenir en arrière comme on veut.

 

Les expositions prolongées tout l’été

Le musée de la photographie a également pris la décision de prolonger les expos pendant tout l’été pour ne pénaliser ni les photographes qui ont déjà bien pâti de cette crise du covid 19 ni les visiteurs qui n’auraient pas eu le temps de se déplacer.

Ainsi voici les dates d’échéance des différentes expositions proposées au Musée de la Photo

  • Anders Petersen : Color Lehmitz jusqu’au 23 août 2020.

Une expo de l’un des plus grands photographes suédois, à ne manquer sous aucun prétexte. Color Lehmitz, c’est le nom de la série présentée permet de mieux comprendre la démarche, le regard et l’humanité de ce photographe de la patience qui photographie ici les habitués d’un café situé dans le port de Hambourg (article à venir)

  • Laureen Greenfield : Generation Wealth prolongée jusqu’au 30 août 2020.

Escalier pour le paradis ou autoroute de l’enfer peut-on lire dans la présentation du Musée et c’est vraiment la question que l’on se pose devant ces clichés de la photographe américaine qui mettent en scène cette génération américaine et/ou chinoise de la richesse et de la superficialité. Les images léchées ont parfois du mal à cacher la misère spirituelle.

  • Rymdteleskopet Hubble : Hubble, en resa I tid och rymd jusqu’au 30 août 2020.

Comme le titre de l’exposition l’indique très clairement, il s’agit de photos prises par un téléscope légendaire baptisé Hubble. Amateur d’espace, cette exposition est pour vous !

  • Hassan Hajjaj : VOGUE, the arab issue jusqu’au 20 septembre 2020.

Hassan Hajjaj est un photographe marocain né dans les années 60 et la série proposée est une collaboration avec la Maison Européenne de la photographie de Paris. La série très graphique est une rencontre pop entre la culture du Maroc (où le photographe est né) et de la culture londonienne (où il a émigré à l’âge de 12 ans)

  • Maisie Cousins : Rubbish, dipping sauce, Grass, Peonie, Bum jusqu’au 11 octobre

2020

Trois projets de macrophotographie rassemblée dans cette exposition originale qui permet de voir ce qu’on ne voit pas toujours dans le réel. Un voyage sensoriel et coloré inédit dans l’art de Maisie Cousins.

Et pour finir le lien vers la visite virtuelle

Bonne visite virtuelle et en espérant que vous aurez l’envie de voir les œuvres de plus près !

Isabelle Allard

Isabelle est guide autorisée de la ville de Stockholm (français, italien), elle est aussi bloggeuse et journaliste spécialisée sur la Suède et la Scandinavie.

Facebook
WhatsApp
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Email

Ces articles pourraient également t'intéresser....

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *